samedi 25 novembre 2017

Un long chemin d'Ouest en Est....


































Là, à l'Ouest, entre Paris et la Normandie, une multitude de places fortes, de Châteaux-fort, de donjons, de tours, sont venus se greffer, se construire jusqu'à sa limite la vallée de l'Epte. C'est elle, qui, au moyen-âge, faisait office de frontière entre le Duché de Normandie (Normandie actuelle) et le royaume de France (Ile-de-Fance, l'Oise actuelle). Ces places fortes, plaçées telle que, telle qu'elles ont été, servaient bien évidement de rempart, de mur.
Former une ligne, des lignes plus défensive, plus calculées, plus construites n'aurait pas été possible, les terres, les fiefs étaient déjà en place, avaient déjà été plus ou moins modelées au fil des siècles, des premiers surtout.
Les seigneurs faisaient se qu'ils pouvaient, en fonction de leurs possibilités mais chacun laissaient jaillir une place forte, un lieu de protection tel une église fortifiée, une maison-forte, un manoir, un château, un donjon, chacune d'elles a suscitées le doute, a jouée son rôle protecteur, de pouvoir, de gardien d'un lieu, d'une terre, d'un pays...
Placées là en Yvelines, elles nous emmènent vers des terres de conquête, de royauté, en lesquelles le pouvoir avait accaparé plusieurs sites tel Gisors, Evreux, Vernon, château Gaillard, etc...

Un peu plus proche, là en Yvelines, une vallée oblongue au coeur de laquelle des lignées d'arbres jaune/orangé se laissent découvrir... chantent, égayent le creux de ce vallon, qui, au loin peut laisser deviner Cergy-Pontoise et le Véxin, terre de conquête, nous pousse vers des terres plus lointaines... Un peu plus au Nord, La Défense, Paris, se laissent deviner, les tours, petites pour une fois, titillent encore les nuages, guident notre regard vers Paris, qui, de son point touristique, la tour Eiffel, continu sa route vers le centre ou un point bien précis... Un peu plus à droite, derrière la masse immense d'une colline, se cachent Boulogne-Billancourt, Sèvres, Issy-les-Moulineaux, Meudon qui serpentent un plus vers le Sud, vers Versailles, Dourdan, Chevreuse... Elles nous acceuillent, nous convies à lire un moment d'histoire, de châteaux, de chevalerie, nous font traverser un pont historique vers un écrin de pierre, Fontainebleau....
De Saint-Germain-en-Laye à Fontainebleau, ce chapitre chevaleresque, royaliste continu sa traversée vers l'Est, vers la Seine-et-Marne, le Val-d'Oise, L'Oise, l'Aisne, juqu'aux portes de la mer, là-bas à Boulogne...  De l'autre côté, vers les Yvelines, l'Eure, l'Eure-et-Loir, la Normandie, terre si chère, c'est construite de places aux noms célèbres, Maintenon, Houdan, Dreux, Vernon, Evreux, château Gaillard et son Aîné, Gisors...
Le soir venu, lorsque les premiers décrochements du jour disparaissent, elles dépeingnent leurs lignes, leurs traces, se laissent entrevoir, deviner sous un voile figuratif comme le temps sait en ébaucher....  Elles ont communiquées entre elles, elles ont protéger, elles ont amenées une diversité, une couleur bien à elles, un peu brute parfois, mais au combien efficace....






*





Les places fortes entourant l'Ile-de-France

Châteaux, châteaux-fort, donjons